[Culture] Les prénoms N’zima donnés aux filles

[Culture] Les prénoms N’zima donnés aux filles

Les N’zima vivent dans la région du Sud Comoé, dans les villes de Grand-Bassam et d’Assinie. En pays N’zima, les prénoms sont attribués en fonction du jour de naissance, du rang de l’enfant dans la fratrie ou des circonstances de naissance de l’enfant.

Les prénoms en fonction du jour de naissance

Chaque jour de la semaine correspond à un prénom bien défini.

  • Adjoba, lundi
  • Abléma ou Abrima, Mardi
  • Akouba, Mercredi
  • Yaba, Jeudi
  • Affiba, Vendredi
  • Ama, Samedi
  • Akassi, Dimanche

Les prénoms liés au rang de naissance dans la fratrie.

  • Manzan Lorsqu’une femme donne successivement naissance à trois fille, la troisième est prénommé 𝗠𝗮𝗻𝘇𝗮𝗻
  • N’dédé, C’est le prénom donné à quatrième fille issue de 4 naissances successives de filles.
  • 𝗔𝘀𝘀𝗼𝘂𝗮𝗻 est le sixième enfant d’une fratrie.
  • Ezané ou Ezan est le prénom du septième fille ou garçon d’une fratrie.
  • Niamké est attribué au huitième enfant, fille ou garçon. Le huitième enfant est considéré comme detenant un pouvoir mystique.
  • Gnoan designe le neuvième enfant. Il est porté aussi bien par les filles que les garçons.
  • Brou, qui signifie en N’zima 10, est attribué au dixième enfant d’une fratrie. Le cas du dixième enfant est particulier. En effet selon la tradition orale, la société N’Zima n’accepte pas pas le dixième enfant. Deux versions existent. Dans la première version, le génie du fleuve Tanoé, auquel les N’zima vouent un culte, interdit la naissance d’un dixième enfant. Quant à la seconde qui est issue d’un mythe, raconte que le peuple N’Zima traversait une période de famine. Et celui qui a sauvé le peuple N’Zima de la famine a interdit aux N’Zima de garder le dixième enfant d’une fratrie. Ainsi les parents avaient le choix, soit donner leur dixième enfant à une autre famille ou s’arrêter au neuvième enfant. Mais avec l’évolution, cet interdit n’est plus respecté.
  • Edoukou, voici le nom donné au onzième enfant.

Les prénoms des jumelles

Les jumelles sont appelées 𝐍’𝐃𝐚. L’aînée des jumelles est nommée 𝐍’𝐃𝐚 𝐊𝐩𝐚𝐧𝐠𝐢. Et la seconde est apellée 𝐍’𝐃𝐚 𝐓𝐜𝐡𝐢𝐚. Ces prénoms valent aussi pour les jumeaux.

Les circonstances de naissances peuvent aussi jouer lors du choix du prénoms de l’enfant. Ainsi certaines femmes N’Zima se prénomment Dadiè qui signifie couteau.

Il faut préciser qu’en pays N’Zima, la femme occupe une place très importante. C’est dans ce sens qu’une journée est dédiée aux femmes pendant la célébration de la fête d’Abissa.

Source: HISTOIRE DU PEUPLEMENT DES N’ZIMA (APPOLONIENS) EN CÔTE D’IVOIRE, une étude de Monsieur Louis Kouamé ABRIMA, Éducateur, Chercheur, Écrivain.

Société