La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance en partenariat avec le GIZ lance les travaux d’une étude d’évaluation du système d’intégrité de quatre administrations

La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance en partenariat avec le GIZ lance les travaux d’une étude d’évaluation du système d’intégrité de quatre administrations

Depuis son accession à la magistrature suprême, le Président de la République s’est donné pour mission de lutter contre la corruption.Et cette détermination se traduit par la mise en place d’institution comme la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance . Le Projet ” Bonne Gouvernance pour l’accroissement des investissements et de l’emploi en Côte d’Ivoire” qui s’inscrit dans cette même veine est mise en œuvre par le GIZ, German International Coopération et financé par le Ministère Fédéral allemand de la Coopération Economique et du Développement (BMZ). Le projet vise à promouvoir diverses institutions publiques en matière d’intégrité et de redevabilité et les encourager vers une meilleure économie et une concurrence loyale d’autre part. Il vise également à promouvoir l’intégrité, la responsabilité et la compétitive.

Dans le cadre de ce projet, la haute Autorité pour la bonne Gouvernance en partenariat avec le GIZ a organisé ce jeudi 14 Avril dernier au Grand Hôtel d’Abidjan Plateau ; un atelier de lancement des travaux d’une étude d’évaluation du système d’intégrité des administrations cibles avec une cartographie des risques de corruption pour chacune.

Pour cette étude, 4 administrations de notre pays ont été retenues. Il s’agit du guichet unique du foncier, la Direction Générale des Douanes, la Direction de la Santé communautaire, la Direction des concours du Ministère de la fonction publique et de la modernisation de l’administration. Pour la réalisation de cette étude, le cabinet KPMG a été sélectionné suite à l’appel à candidature lancé par le GIZ.

L’atelier s’est déroulé sous la présence effective des autorités politiques et administratives.

Docteur BENJAMIN LAAG, Chef de la Coopération allemande en Côte d’Ivoire a dans son intervention réitérer l’engagement de la République d’Allemagne d’accompagner notre pays dans l’amélioration de la qualité de sa gouvernance.

Quant Maître Assi Emmanuel , représentant le Président de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance , M. N’GOLO COULIBALY, il a signifié dans son propos que l’atelier du jour constituait la première étape de la phase pilote du projet.

A lire aussi la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance forme les Élèves de l’Ecole Nationale d’Administration.

Dans un pays comme la Côte d’Ivoire où la corruption est une véritable plaie, une telle initiative qui vise éradiquer ce fléau est à saluer. Pour rappel , l’indice de perception de la corruption (IPC) de l’ONG Transparency International qui classait la Côte d’Ivoire à la 130ème place en 2012 avec un score de 29 /100. En 2019, notre pays est passé à la 104ème place avec un score de 36/100.Ce résultat démontre que les initiatives de l’Etat ivoirien pour lutter contre la corruption porte des fruits.

Par Rita Pascale Kwaminan

Actualités Société